Info in Französisch
Résumé - französische Zusammenfassung
Projet LIFE-Nature «Vallée du Danube en Souabe»



Avec son étendue de 400 km², le site ‘Vallée du Danube en Souabe’ est un des plus grands milieux ouverts de basses tourbières et d’écosystèmes fluviaux dans la partie méridionale de l’Europe Centrale. Au total, 14 types d’habitat repris dans l’annexe 1 de la Directive Habitats sont évoqués ici. A l’heure actuelle, 260 espèces d’oiseaux ont été identifiés, dont 151 sont des nicheurs. Beaucoup d’autres groupes taxonomiques sont représentés de manière disproportionnée (par exemple, plus de 800 espèces de champignons, 352 espèces de papillons, 51 espèces de libellules et 716 espèces de plantes vasculaires, parmi lesquelles 157 espèces figurants en liste rouge allemande ou bavaroise. Le site est d’une importance exceptionnelle pour les oiseaux migrateurs dans la partie méridionale de l’Europe Centrale.
Suite à l’intensification de l’exploitation agricole, en particulier par la transformation des prés en terre arable, ainsi que la perturbation de l’hydrologie par le drainage et l’écoulement plus rapide des eaux, il s’est avéré nécessaire de dresser des mesures pour stabiliser et améliorer la situation.

En conséquence, le but du Projet LIFE-Nature « Vallée du Danube en Souabe », développé entre Octobre 2006 et Juillet 2011, a été d’optimiser, dans le cadre du réseau européen des biotopes Natura 2000, les Zones de Protection Spéciales créées en application de la Directive Oiseaux qui sont d’une importance internationale particulière.
Cela impliquait :
  • la préservation, amélioration et restauration des biotopes de nidification et alimentation pour 43 espèces mentionnés à l’annexe I de la Directive Oiseaux (parmi lesquelles des espèces prioritaires: râle de genêts et le butor étoilé),
  • l’amélioration de ces biotopes comme étapes de passage, alimentation et hivernage pour un grand nombre d’espèces d’oiseaux migrateurs,
  • ainsi que la préservation et l’amélioration, le cas échéant la restauration, d’un total de 6 types d’habitat figurant sur la Directive Habitats (parmi lesquels un type prioritaire), qui constituent des biotopes importants pour les espèces d’oiseaux.

Pour atteindre ces objectifs, pendant la durée du projet plus de 26 ha de terrains ont été achetés, tandis que 41 ha et 12 km de fossés ont été réaménagés. En détail, on a:
  • abaissé les bords de fosses et de lacs installés dans d’anciennes gravières,
  • installé des zones d’eau plates ou comportant des dénivellations avec niveau d’eau variable,
  • débroussaillé des tourbières basses et des bords de fosses envahis par la végétation.

Au total, on a introduit des demandes pour 26 permis de construire et 13 permis liés à la gestion des eaux, tandis qu’environ 100 000 m³ de sol ont été remodelés.

Ainsi a-t-il été réalisé, sur une surface d’à peu près 50 ha, une amélioration importante des habitats pour les oiseaux nicheurs et migrateurs.

Des mesures pour canaliser les visiteurs et stabiliser l’hydrologie du site ont également été prises. En complément 3 sentiers pédagogiques et 7 plateformes d’observation ont permis de sensibiliser pour la défense de l’espace naturel et le réseau européen Natura 2000.
En parallèle à ces mesures pratiques, un large public a été informé du projet et de Natura 2000 par des visites guidées, des communiqués de presse, des évènements, des dépliants, des brochures et un site web.

Le financement d’un montant d’environ 2 million Euro, a été assuré par l’UE en partenariat avec le Ministère bavarois de l’ environnement, responsable du projet, le fonds bavarois pour la conservation de la nature, les entités administratives, villes et communes de la vallée du Danube et l’association tripartite pour la gestion pratique de la nature dans le site, ARGE Schwäbisches Donaumoos e.V.

L’association pour le développement régional Donautal-Aktiv e.V. a été chargée de la gestion du projet. Le comité de pilotage a été constitué par le Ministère bavarois de l’ environnement, les autorités régionales pour la conservation de la nature de l’administration souabe et les autorités locales pour la conservation de la nature des entités administratives de Dillingen, Donau-Ries et Günzburg, l’association pour la gestion pratique de la nature ARGE Donaumoos e.V. et, en tant que représentant des communes partenaires du projet, l’Entité Administrative Rurale de Dillingen. Le groupe de travail qui conseillait le projet a rassemblé les communes impliquées, les services techniques des autorités responsables pour les eaux, l’agriculture et les forêts, le syndicat bavarois des paysans et les ONG pour la conservation de la nature Bund Naturschutz et Landesbund für Vogelschutz. En plus, 80 entreprises et fermiers ont participé à l’exécution du projet.

Le projet LIFE-Nature « Vallée du Danube en Souabe » n’a pas seulement exécuté des mesures pour réaménager environ 50 ha de terrains et, par le biais de nombreux évènements et des infrastructures permettant les gens à découvrir la nature, promouvoir le réseau européen des habitats Natura 2000. Pendant les 5 ans à peu près que le projet a été développé, la région s’est identifiée avec le projet LIFE-Nature et agissait de concert pour développer la Vallée du Danube en tenant compte de la nature. Le nombre de 21 communes partenaires qui travaillent ensemble au sein du projet LIFE, le montre de façon claire et impressionnante.